La Vie de la tribu

Les populations Châamba étaient anciennement (jusque dans les années 60) essentiellement des éleveurs de moutons, caprins et chameaux. Mais certains, parmi les plus riches possèdaient également des plantations de dattes dans un territoire qui va de la frontière Tripolitaine à la limite extrême du Grand Erg occidental.

La folle avoine

Mes grands-parents ainsi que mon père (avant son mariage) vivaient en nomades se déplaçant au gré des saisons principalement à la recherche de verts pâturages pour leur troupeau. Le troupeau est la source principale de subsistance de ces populations et toute leur vie est donc orchestrée par la nécessité qu’il y a à assurer la nourriture et l’eau nécessaire au bétail. Ils recherchent des pâturages d’oyat ou de folle avoine.

L’Oyat du Désert